Génération équilibre

Ecolo pour
les familles

Qu’il s’agisse d’alimentation, de mobilité, d’enseignement, d’environnement,… les mentalités évoluent. Les citoyens sont toujours plus et mieux informés, actifs dans leurs choix. Ils exigent que le qualitatif remplace le quantitatif. Ils cherchent des solutions adaptées plutôt que standardisées, en résonance avec les capacités offertes par notre Planète, mais aussi ses limites. Loin du « tout au jetable », les pratiques permettant la transition écologique de notre société se mettent en place.

Nos propositions

S'instruire activement

Le marché du travail est en perpétuelle transformation. Nous ne connaissons pas les métiers de demain. Le rôle de l’école est donc avant toute chose de transmettre aux enfants la capacité et le plaisir de chercher, explorer, se tromper, inventer et apprendre toute leur vie. Les élèves doivent devenir acteurs de leur apprentissage. C’est ce qu’on appelle la pédagogie active. C’est donc vers un enseignement égalitaire, coopératif et adapté à chaque enfant que nous devons évoluer, en relayant des projets pensés et choisis par les acteurs de terrain en fonction de leur réalité (tant les enseignants que les parents et les enfants eux-mêmes). La transition pédagogique nécessaire que nous devons mener à bien se doit d’offrir à chaque enfant la possibilité de se créer, de se construire et d’étendre ses horizons.

Se nourrir sainement

L’alimentation est au croisement d’enjeux liées à la santé, à l’environnement, à l’éthique, à l’économie, à la justice sociale mais aussi parfois à des choix philosophiques. Le recours aux alternatives biologiques reste encore malheureusement trop souvent un choix inaccessible pour de nombreuses familles. Nous devons donc continuer à soutenir une agriculture biologique locale plus abordable. Nous voulons également que l’ensemble des cantines scolaires en Fédération Wallonie Bruxelles fournisse chaque midi à tous nos enfants, sans exception aucune, des repas biologiques et abordables issus de circuits courts, ainsi qu’une alternative quotidienne végétarienne.

Se déplacer facilement

Imaginez que votre abonnement de transports en commun vous permette également de louer un vélo ou une voiture partagée, de stationner en ville,… Génial mais impensable ? Avec notre Pass MultiMobil, en fonction du jour, de l’heure ou du motif du déplacement, l’utilisateur pourra privilégier plutôt de tel transport ou mix de transports (marche, vélo, transport en commun, voiture partagée), en jouant sur les avantages de chacun d’eux. Objectif : se rendre plus vite et de manière plus écologique d’un point A à un point B grâce à des offres de transport complémentaires plutôt que concurrentes, partagées plutôt qu’à usage individuel, des infrastructures vélo et marche de qualité et des systèmes d’information en temps réel de l’état du trafic.

Comme vous, ils sont Génération équilibre

Ils ont conscience du monde qui les entoure et ils agissent, à leur échelle, en cohérence avec leurs valeurs et leurs possibilités. A l’aise dans le rythme effréné de la vie moderne, ils savent prendre le temps pour eux, leur famille, leurs amis. Adeptes d’une mobilité flexible qui s’adapte aux circonstances, ils respectent la nature et cela se traduit notamment dans les choix d’alimentation, qui suivent les saisons. Ils considèrent que le respect de soi et des autres est fondamental, et que chacun doit contribuer, à sa façon, à construire cette société plus juste, plus durable, plus inclusive, plus verte.

  • Découvrir

    Arnaud

    Génération équilibre
    à Gesves

    La famille a fait le pas : après l’acquisition d’un vélo électrique, l’organisation d’un co-voiturage structurel pour emmener entre 5 et 7 personnes chaque matin sur Namur, nous avons décidé de nous séparer de notre seconde voiture ! Pas nécessairement facile, mais nous ferons le bilan dans un an. En tous cas, pas de friction avec nos 3 filles qui ont été moteur dans notre prise de décision : « Dites les parents, c’est quand qu’on agit ? »

  • Découvrir

    Stéphanie

    Génération équilibre
    à Wavre

    « En famille, nous avons modifié nos habitudes de consommation. Nous avons adopté savons et shampoings solides, gourdes et boîtes à tartines, produits d’entretien fait maison, mouchoirs et serviettes en tissus, repas et goûters fait maison,... Nous privilégions au maximum l’économie circulaire. Avant d’acheter neuf, nous cherchons une alternative via les donneries, les réseaux de seconde main et les brocantes. Et tout ça, c’est bon pour notre portefeuille et pour l'environnement ! »

  • Découvrir

    Pascal

    Génération équilibre
    à Villers-la-Ville

    « Chaque jour, je prends mon vélo pour me déplacer et éviter un déplacement en voiture. Je remplis ma gourde d'eau du robinet pour ne pas consommer une bouteille en plastique et je prends mon sac pour faire mes courses. »

  • Découvrir

    Chantal

    Génération équilibre
    à Mettet

    « Avec d'autres habitants d'habitats légers (caravanes résidentielles, caravanes tractables, chalets, yourtes, roulottes....), nous luttons pour la reconnaissance de ce choix écologique d'habiter. Actuellement, la législation ne reconnaît pas l'habitat léger comme un logement. »

  • Découvrir

    Marleen

    Génération équilibre
    à Quiévrain

    « Je bois l'eau du robinet, j'achète les jus en bouteille de verre. Chez le boucher local, j'apporte ma boîte ainsi que mon bocal à la ferme, les légumes sont de saison et de préférence de mon potager ou maraîcher local. J'évite au maximum les grandes surfaces. J'aime aussi la seconde main. »

  • Découvrir

    Romuald

    Génération équilibre
    à Gesves

    « Sensible à la question du zéro-déchet, j'emporte un sac lors de mes balades et je ramasse les déchets que je rencontre. Je le faisais d'abord pour moi-même, pour ma satisfaction d'avoir accompli un acte responsable et citoyen. Lors de la dernière balade, ma fille (7 ans) courait devant moi pour ramasser les déchets car elle voulait que moi aussi je profite d'un "beau chemin". »

  • Découvrir

    Mehdi

    Génération équilibre
    à Herstal

    « Depuis 8 ans, je me rends principalement au travail en vélo et je n'utilise la voiture que si je voyage accompagné. Il y a quelques années j'ai fait un potager pour la famille et je récolte des centaines de kilos de fruits et légumes chaque année, je produis moi-même si possible mes semences et plants. J'essaye aussi de faire mon possible pour apprendre le jardinage et sensibiliser aux enfants de l’école où vont mes enfants ainsi que les personnes sur le web. »

  • Découvrir

    Elizabeth

    Génération équilibre
    à Bruxelles

    « Mon engagement écologique ce décline sous différentes facettes. Quotidiennement, je trie mes déchets et recycle afin de préserver la nature et son écosystème. Ma consommation d’eau et d’électricité est également bien contrôlée. Enfin, j’ai décidé de vendre ma voiture pour opter pour une utilisation quotidienne des transports en commun bien plus respectueux de l’environnement. »

  • Découvrir

    Aline

    Génération équilibre
    à Saint-Nicolas, Liège

    « Mon engagement est quotidien. Chaque jour, j'achète via la coopérative de ma commune bio et locale. Je réduis, également, les déchets petit à petit en remplaçant certains produits du quotidien. J'enseigne au maximum à mes enfants les gestes pour économiser les ressources et limiter le gaspillage. »

  • Découvrir

    Thomas

    Génération équilibre
    à Jette

    « Le matin après un petit déj "local/zéro déchet", je m'en vais déposer ma fille à la crèche et puis hop, j'enfourche mon vélo direction mon boulot dans l'Education Relative à l'Environnement. A mon retour, je prends le temps de "coordonner" notre compost de quartier et de prendre le pouls de nos bacs d'incroyables comestibles. En parallèle, j'échange un maximum avec les voisins pour trouver de nouvelles pistes d'actions concrètes pour faire de notre quartier un exemple de durabilité ! »

  • Découvrir

    Dominique

    Génération équilibre
    à Lessines

    « Au-delà du ramassage de printemps proposé par la Région wallonne chaque année, il est aussi possible de parrainer « à l’année » une rue ou un quartier. Vous vous engagez via une charte à prendre en charge le nettoyage d’un lieu que vous déterminez vous-même, vous recevez tout le matériel nécessaire. Il faut trier un peu : il y a deux sacs différents ; mais quel bonheur de faire sa petite marche journalière ou hebdomadaire sur son trajet nettoyé de tous ces détritus abandonnés. »

  • Découvrir

    Allan

    Génération équilibre
    à Anderlecht

    « Je fais attention à diminuer l'impact environnemental de toutes mes actions : mes déplacements, ma consommation, mes activités professionnelles. De plus, j'encourage à ma manière le commerce local pour éviter les émissions de CO2 liées et créer davantage de lien social à Anderlecht »

  • Découvrir

    Michael

    Génération équilibre
    à Treignes, Viroinval

    « Ma voiture m'a lâché en octobre 2017. En racheter une risquait de compromettre ma demande de prêt hypothécaire. Pour résoudre ce problème, j'ai acheté juste en face du travail et me déplace uniquement à vélo et en transports en commun. Quel plus pour ma santé et pour mon portefeuille, sans parler des grasses mat' »

  • Découvrir

    Roger

    Génération équilibre
    à Mons

    « Je limite mes émissions de CO2 au quotidien en me déplaçant au maximum à vélo ou en transport en commun. Je participe également au tri sélectif des déchets dans mon kot. Je suis respectueux de l’environnement et je consomme les produits bio. »

  • Découvrir

    Sybille

    Génération équilibre
    à Tilff, Esneux

    « J'ai décidé d'entreprendre des démarches pour réduire les déchets de la famille, sachant que chaque année, 550 kilos de déchets sont produits par habitant en Wallonie. Le tri et le recyclage sont un premier pas vers une gestion plus responsable de nos déchets mais ça n'est pas suffisant ! J'ai donc décidé d'acheter le plus possible en vrac, des produits bio, locaux et de saison. Le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas ! »

  • Découvrir

    Camille

    Génération équilibre
    à Bruxelles

    « J'essaye d'acheter un maximum des produits locaux, bio et de saison - c'est surtout valable pour les légumes frais. Je mange très peu de viande. Je trie mes déchets consciencieusement, je refuse les sachets plastiques et emballages inutiles. Je favorise le vélo aux transports à moteur et essaye de sensibiliser mon entourage à tout cela. »

  • Découvrir

    Emilie

    Génération équilibre
    à Rhisnes

    « On repense la consommation à la maison ; avec des produits sains, naturels, moins transformés. Retour aux basics pour le ménage, cosmétiques solides à la salle de bain, meal planning de saison. La maison a tendance à s'épurer. On cherche souvent en 2e main. On fait attention aux poubelles : non seulement à bien trier mais aussi à produire moins de déchets à la base »

  • Découvrir

    Damien

    Génération équilibre
    à Namur

    « Dans mon quotidien, je roule à vélo, par tous les temps, j'achète local et/ou bio, à 80%, j'économise les chasses d'eau, je n'ai qu'une voiture pour la famille, je composte mes déchets organiques. Rien de neuf, mais un effet bœuf ! »

  • Découvrir

    Christelle

    Génération équilibre
    à Enghien

    « Quotidiennement, je milite au niveau du contenu de mon assiette en mangeant sain, local et durable. Cela contribue au maintien de mon énergie, de ma santé et à celle de toute ma famille. Cela réduit considérablement notre impact écologique : contribuant à la défense de l’emploi de nos agriculteurs et artisans, réduisant l’impact en CO2 et limitant nos déchets. Avec des amies, nous avons créé le groupe « Les Consomm’acteurs d’Enghien ». Notre objectif est de sensibiliser notre entourage et d’avancer vers une consommation réfléchie, respectueuse de l’être humain et de notre planète ! »

  • Découvrir

    Salima

    Génération équilibre
    à Jette

    « Dès que j'en ai l'occasion, je privilégie le « fait maison » : des savons qui sentent bon pour en finir avec les emballages plastiques, de jolies serviettes en tissu pour se débarrasser des essuies-tout superflus, de délicieux goûters pour les enfants (et pour les grands) pour retrouver le goût et savoir ce que nous mangeons, du dentifrice pour un beau sourire sans produits toxiques, ... Je développe ma créativité tout en apportant ma petite pierre à l'édifice. Et hop, une petite dose d'estime de soi en plus, et hop les crasses en moins ! »

  • Découvrir

    Béatrice

    Génération équilibre
    à Boitsfort, Watermael-Boitsfort

    « Bonjour, je m'appelle Béatrice et j'habite dans la très agréable commune de Boitsfort. J'utilise les transports en commun pour me rendre au travail dans le centre de Bruxelles. Je trie mes déchets depuis longtemps, y compris les déchets alimentaires depuis quelques mois. J'essaie de manger Bio le plus possible et je pratique très régulièrement le Qi-Gong. J'aime sourire aux gens et utiliser la gentillesse dans mes rapports aux autres au quotidien, ça peut peut-être contribuer un peu à rendre ce monde meilleur »

  • Découvrir

    Jean-Pierre

    Génération équilibre
    à Bertrix

    « Avec différentes associations, nous avons mis sur pied un GAC dans notre commune. Depuis plus de trois ans, chaque semaine, comme une vingtaine d'autres familles de la région, je remplis mon frigo de produits locaux, de qualité et équitables. Tout bénéfice pour les producteurs locaux, mais aussi pour ma santé et pour l'environnement. »

  • Découvrir

    Françoise

    Génération équilibre
    à Wavre

    « Depuis la création de Biofresh en Flandre dans les années 80, je ne mange plus que Bio, par principe. C’est bon pour la santé et pour la terre, et on soutient les agriculteurs courageux . Dans mes achats, j’essaie de favoriser les circuits-courts et les épiceries, plutôt que la grande distribution. J’ai toujours aimé bricoler aussi. Alors, j’ai lancé deux repairs café : à Grez-Doiceau et à Wavre. Donner une seconde vie aux objets, c’est une activité extrêmement gratifiante tant pour les réparateurs que pour les visiteurs. »

  • Découvrir

    Sylvie

    Génération équilibre
    à Etterbeek

    « En 2015, ma famille et moi-même (4 personnes) nous sommes lancés le défi de ne plus produire de déchets. Depuis, fini les supermarchés et les innombrables emballages, nous n’achetons plus qu’en vrac avec nos propres contenants et nous soutenons une économie circulaire, locale, en direct du producteur. Nous sommes devenus les champions du fait maison (collations, produits d’entretien, beauté...). Plus qu'une démarche, il s’agit d’une réelle philosophie de vie, plus en cohérence avec nos valeurs. Suivez nos aventures quotidiennes sur zerocarabistouille.be. »

  • Découvrir

    Julie

    Génération équilibre
    à La Hulpe

    « J’ai lancé un groupe d’achat solidaire à l’agriculture paysanne. Nous recevons des légumes bio d’un producteur local en direct. Nous faisons une tournante pour préparer les paniers de légumes. Je mange des bons légumes de saisons et je soutiens un petit producteur. Et le petit plus, la cerise sur le gâteau, j’ai fait des rencontres et la distribution devient un moment enthousiasmant. Pour les autres achats, on favorise les commerçants locaux qui acceptent nos contenants. » 

  • Découvrir

    Sese

    Génération équilibre
    à Wavre

    « Chaque jeudi soir, je planifie les repas de la semaine en famille. Ainsi, j’équilibre les repas et je les simplifie si notre emploi du temps le nécessite …. On évite ainsi de se demander ce qu’on mange le mardi à 19h … On achète quasi tout bio. On gère nos courses correctement en fonction des saisons, de l’état du potager ou du verger et du portefeuille, bien sûr. Mon but : gérer le temps , éviter les déchets et manger équilibré et bio, évidemment ! »

Ajouter mon témoignage